Archive pour Daph Nobody

Notre rencontre avec Daph Nobody

Posted in Actualités, Regards extérieurs with tags on octobre 21, 2012 by lepetitblumdelalitterature

La rencontre entre Daph Nobody et les élèves d’esthétique et de coiffure, s’est effectuée le vendredi 12 octobre au lycée Léon Blum.

Notre portrait de Daph Nobody

Nous lui avons posé quelques questions. Daph Nobody est quelqu’un qui a beaucoup de coeur, il nous a expliqué qu’étant petit il allait plus souvent vers les personnes rejetées par les autres car il n’aimait pas qu’on les laisse à l’écart à cause de différence qu’elles pouvaient avoir. Il se sentait mis à l’écart car il était immigré.Ces livres sont inspirés par des faits réels avec un soupçon  de fantastique. Il s’instruit des journaux télévisés, il aime l’écrivain Boris Vian parce que c’était un visionnaire.

Nos impressions :

Dans les livres, certaines élèves n’ont pas aimé les détails trop nombreux sur les atrocités mais nous avons  apprécié la rencontre et les réponses faites aux questions et le fait  que l’auteur  s’ouvre à nous en nous expliquant sa vie.

Leila, Justine, Aurélie,  Blandine, Charlène et Ophélie

« La peur est le rejet de la différence »  D.Nobody

   Vendredi 12 octobre, de 15h à 16h, nous avons eu l’opportunité de rencontrer l’écrivain Daph Nobody. Grâce à cela nous avons pu en apprendre un peu plus sur lui..

   Cet homme a eu une enfance compliquée  : il fut rapidement mis à l’écart et rejeté de ses camarades car il est fils d’immigrés et très pauvre. Il ne possédait pas de télévision et fut très vite plongé dans le monde de la lecture : ayant un vif besoin de s’évader, il se dirigea vers le monde du fantastique ou il pouvait enfin souffler et oublier les aléas bouleversants de sa vie. Des lors, à l’âge de 7 ans, il se mit à écrire en s’inspirant de la réalité, de témoignages mais aussi de science-fiction.

Ces deux romans « Blood Bar » et « L’enfant Nucléaire » sont des livres « noirs ». Mais il nous a avoué que pour lui écrire des romans noirs est quelque chose de jouissif car il veut comprendre ce qui ne va pas. Cependant, il a, à présent, envie d’aborder d’autres sujets.

Les avis sont très hétérogènes, certaines personnes ont apprécié cette rencontre pour sa simplicité et sa vision des choses différentes de la leur, cependant d’autres personnes auraient aimé étudier davantage les romans avant cet échange.

Deux phrases nous ont touchés et fait beaucoup réfléchir :

« La peur est le rejet de la différence »

« Le fait de toucher le monde par des émotions est quelque chose d’universel ».

Amandine, Axelle, Carla, Charlotte, Chloé, Laura, Marine.

Rencontre avec Daph Nobody

Posted in Actualités with tags on octobre 13, 2012 by lepetitblumdelalitterature

Les classes de  1 CAP coiffure et Terminale  Bac Pro Esthétique ont rencontré l’écrivain belge  Daph Nobody, auteur de Blood Bar et L’enfant nucléaire au lycée Léon Blum le vendredi 12 octobre 2012.